Chères internautes,

A travers cet article j'aimerai vous faire partager mon expérience du congé parental.

Il y a un peu plus d’un an, minibout 2 est arrivé, pour notre plus grand bonheur. C’est alors posée la question… boulot, pas boulot ? Puis, on a tranché : Youpi, je reste à la maison pour m’occuper des deux minibouts (aujourd’hui 1 et 3 ans).

Etre à la maison, voir ses enfants grandir, les premières fois, les premiers pas, les premiers rires, le quotidien entourée d’amour… Pas d’employeur  sur le dos, du temps pour moi, pas de stress, pas de rush … Le rêve quoi !!! Ou pas.

Loin de moi l’idée de me plaindre, juste un post pour rassurer les mamans qui vivent ou qui vivront des moments parfois difficiles à la maison et recueillir des témoignages et des astuces pour devenir une superbe maman-épouse-femme multi tâches !  

Résumé d’une journée-type avant la prise de conscience:

-          6h50 : réveil de papa qui ne se lèvera que 40 minutes plus tard (et dont le réveil aura sonné encore 2 fois).

-          7h30 : minibout2 se réveille sagement et chantonne gaiement pour appeler ses parents hurle pour un câlin dans le lit de maman.

-          7h30mn,35sec : minibout1 débarque dans le lit de maman.

-          7h32 : Tendre câlin d’une mère et ses filles Combat de totottes au sein du lit parental et crépage de chignons.

-          8h00 : Maman est crevée par une nuit éprouvante à donner à boire et rassurer les minibouts, mais capitule, allez debout !

-          8h01 : Change complet de minibout2 trempée jusqu’à la moëlle… Merci top budget ! (Ah oui, le congé parental, ce n’est pas tout bénef’ )

-          8h10 : Nettoyer la pisse du chien.

-          8h10min20 sec : minibout2 hurle pour un biberon, quand minibout1 crise pour mettre Disney Jr ET un biberon !

-          8h20 : A mon tour de savourer d’engloutir mon café… mais minibout2 a terminé son bibi et réclame encore à manger… le chien dehors  veut rentrer, minibout1 a fini son bibi mais non, elle ne le posera pas elle-même sur la table : « Tiens maman !!! »

-          8h40 : Après avoir bu la moitié de mon café froid et avalé un vulgaire bout de pain à ¾ tartiné avec du beurre allégé (régime oblige), il faut, entre autre : vider le lave-vaisselle (heureusement qu’il est là lui !), surveiller minibouts, ranger le reste, mettre en route une machine, faire la toilette des minibouts,  courir  après minibout1 pour l’habiller, la débarbouiller, la coiffer , sortir les jouets, faire les lits, surveiller les minibouts, le ménage, surveiller les minibouts, préparer les repas de midi (deux menus, celui des grands et celui de minibout2),  surveiller les minibouts, nettoyer les dégâts du chien, surveiller les minibouts, Ranger les jouets. Surveiller. Mettre Disney Jr.

-          11h30 : sortir s’aérer. Regarder la pluie tomber et déprimer. Mettre la table.

-          11h45 : Nourrir minibout2. La débarbouiller.

-          12h00 : Papa est là, ouf ! Filer prendre une douche  et le laisser nourrir minibout1. Sortir les cheveux mouillés, à peine maquillée et engloutir son repas.

-          13h15 : Coucher minibouts. Papa s’occupe du reste (Merci…)

-          14H00 : Pause… ou pas. Mais globalement si ! Petit tour sur internet www.minibouts.canalblog.com ;-) ou micro sieste dans le canapé.

-          14h30 : Préparation de yaourts maison ou autres recettes proposées par exemple par Lynette !

-           15h30 : « Mamannnnn » « arreuh arreuh » …

-          15h32 : Change complet de minibout2 trempée jusqu’à la moëlle…

-          16h00 : Goûter des Minibouts et maman.

-          16h30 : Débarbouillages - rangement – surveillance.

-          17h00 : Regarder par la fenêtre et apercevoir un rayon de soleil ! Et pousser le cri de libération de la mère … « DEHOOOORS , ON VA JOUER DANS LA COUR !!! » (ou faire une activité manuelle si le temps ne le permet pas)

-          17h20 : (Et oui il faut bien 20 minutes pour habiller les minibouts  (où sont les chaussures ?  Dans le panier du chien ! Grrr !!) Pousser Minibout1 qui apprend à faire du vélo « NOOOONN ne fonce pas sur ta sœur !!!! », pousser le tricycle de Minibout2 qui s’agite). 

-          18h00 : Maman attend papa…

-          18h10 : Parfois, papa est là, parfois non.

-          18h20 : Préparer la soupe (au Soup & Co, bien sur ! Voir l’article sur ce blog) et le reste. Appeler Mamie, après, ça va toujours un peu mieux.  Et surveiller.

-          18h40 : Les bains, les bulles, les éclaboussures, les gribouillages et autres salissures les jolis dessins colorés au crayon à bain, les éclats de rire, un moment de détente et de plaisir ! (Ca piqqueee les yeux !!! )

-          19h00 : Mettre la table et nourrir la petite famille … Rouspéter quand aucun ne mange au profit de la télé.  

-          20h10 : coucher les minibouts. Rdv à 21h00. Au mieux.

-          21h00 : Vider le sèche-linge et  y mettre à sécher la machine de 8h40.

-          21h02 : reprogrammer une machine pour demain.

-          Puis penser aux rdv et aux choses à faire que l’on n’a pas faites ! Docteurs, repassage, déclaration d’impôt, aller rendre les bouquins de la médiathèque, aller chez le coiffeur, faire les courses … et se dire qu’une journée bien remplie est encore passée mais que l’on n’a rien fait de vraiment concret…  Là, c’est le moment critique de la journée. Celui où l’on se dit qu’il vaudrait mieux aller tout de suite se coucher pour aller mieux demain et être plus « productive » ! C’est le fameux moment où il vaut mieux éviter de tripoter son téléphone portable sous peine de passer 2 heures à envoyer des textos , mails et « J’aime ! » à son entourage.

-          23h00, au lit… un petit somme de 2 heures avant le cri perçant de Minibout2 dans la nuit sombre et silencieuse  - enfin jusque là - … et se relever plusieurs fois avant de céder et la prendre dans le lit pour qu’on elle se rendorme -. Aller la recoucher. Pour la récupérer deux heures après… 6h50…

 

mère débordée

Alors voilà, une journée comme celle-ci tous les jours, c’est épuisant, physiquement et moralement. Je n’ai pas trouvé de recettes miracles pour que cela se passe mieux mais ce qui est certain, c’est que super maman doit se dégager du temps « juste pour elle » , pour avoir le moral et être encore plus efficace.

Pour ma part, j’ai craqué plusieurs fois, crise de larmes, arrachages de cheveux et j’ai alors pris conscience qu’il fallait vraiment me ménager (sans mauvais jeu de mots). J’ai alors trouvé deux occupations rien que pour moi, l’une à la maison, que je peux parfois pratiquer pendant la sieste des minibouts (la peinture) et l’autre hors de la maison (sport) qui me permet de rencontrer de nouvelles personnes et surtout de me dépenser physiquement et me défouler, évacuer. Parfois même, juste promener le chien ça fait du bien !

Le comble, c’est qu’en me dégageant du temps perso, j’en trouve encore plus pour m’occuper de ma famille !

 Pour se dégager du temps et si vous le pouvez, n’hésitez pas non plus à confier vos minibouts à la halte-garderie. Pour cela, il faut se renseigner au service petite enfance de votre commune. Vos enfants seront gardés et surveillés par demi-journée, selon vos souhaits et les disponibilités d’accueil. Les tarifs sont calculés en fonction de votre quotient familial. N'hésitez pas non plus à solliciter les grands-parents qui, généralement, s'en donnent à coeur joie !

 Et enfin, il faut PARLER … Je remercie mes amis et notamment la créatrice et administratrice principale de ce blog pour avoir été là lorsque les temps ont été plus difficiles qu’aujourd’hui.

 A côté des difficultés que chacune d’entre nous peut rencontrer en restant à la maison,  il faut avant tout se raccrocher aux petits bonheurs que nos progénitures nous offrent chaque jours, car quoique l’on dise, ces journées parfois difficiles sont ponctuées de douceur et de « Je t’aime maman » et pour rien au monde je ne laisserai ma place.

 

Ketby, super maman (ou presque !)