Je suis en congé parental d'éducation et je veux mettre Minibout à la Halte Garderie

 

IMG_6548

 

"QUOIIII????!  Non mais t'es ouf ou quoi??? Il sert à quoi ton congé??? "

Alors je t'explique cocotte...

1° - Dans congé parental il y a congé,  tu cogites? Et si tu ne captes toujours pas je t'invite à lire mon superbe article ICI.

2° - Bébé - maman - maison - bébé - maman - maison... ok, c'est beau, c'est super beau, c'est fusionnel, minibout profite un max de maman et maman profite un max de minibout. Mais à 3 ans, ça donne quoi? Tu sais, au moment où il faut laisser minibout pour reprendre le travail et le mettre en collectivité, chez une ass'mat' en attendant... l'ECOLE !

3° - Quel BONHEUR de retrouver Minibout après quelques heures de séparation !

Donc j'ai pris LA décision de mettre Minibout à la Halte Garderie une demie journée par semaine, pour mon bien, et surtout pour le sien. (sisi c'est vrai)

Et j'ai bien fait, oui-oui, j'ai tout à fait bien fait. Déjà, parce que le mardi après-midi ça me permet de faire mes courses tranquilou et chez Leclerc les réductions sont plus importantes ! LOoOoOL

Mais surtout parce qu'à force de fréquenter sa chère et tendre mère, Minibout2 est devenue "accro" ! Quoi, maman pas là? Quelle horreur. 

Témoignage :

A la Halte Garderie, l'adaptation et la suite d'ailleurs ont été TRES TRES TRES DIFFICILE : Pleurs, refus de jouer, refus de s'alimenter, refus de dormir, isolement, bref, échec total... La journée supposée nous faire du bien à toutes les deux s'avère être une catastrophe. Alors en tant que maman, je culpabilise, je m'en veux, je me remets en question, je remets en question cette décision "Je suis OUFFF ou quoi / mauvaise mère / maman indigne / détresse au lieu de destress!"

L'équipe de la Halte Garderie a été exemplaire. Conseils, réconforts et déculpabilisation. La directrice m'a conseillé de consulter la psychologue de la petite enfance de la halte garderie. Quoi? Ma fille n'est pas folle???!!! Non, elle ne l'est pas, loin de là et bien au contraire (tout sa mère! Les chevilles, ça va bien merci) mais elle a eu besoin qu'une personne extérieure et expérimentée lui parle avec des mots adaptés à la situation, à son environnement et surtout à son âge.

Résultat : la semaine suivante, grosse amélioration : Minibout a mangé son goûter. Ok, sur les genoux, et alors??? Depuis, chaque semaine est une amélioration, elle s'intéresse, elle joue, elle lit, elle pleure encore aussi, mais cerise sur le gateau, cette semaine Minibout était parfaitement à l'aise et s'est parfaitement bien alimentée !!!! On ne crie pas victoire (VICTOIIIRREEEE QUAND MEME!!!), le travail a été de longue haleine (de début septembre à fin janvier) et éprouvant, tout cela reste fragile, mais nous (l'équipe, Minibout et les parents) avons persévéré et sommes très satisfaits de cette réussite ! Bravo Minibout !

Dans quelques mois, je vais reprendre mon poste -ou un autre - enfin je retourne dans la "vie active" comme on dit (c'est vrai qu'à la maison ce n'est pas très actif einh...) donc cela me rassure que Minibout soit déjà un peu préparé à une séparation, pour mieux se retrouver ensuite.

Alors je tiens à remercier toute l'équipe de la Halte Garderie de Minibout et je souhaite bon courage à tous les parents qui passent ou passeront par là.

Si tu connais ça, viens partager ton expérience en commentant cet article ! Et si tu penses que mon article pourrait aider des parents en détresse, partage-le !

 

Ketby - maman déculpabilisée - maman heureuse