Le post du jour concerne les bouquins de puériculture.

Nullipare, primipare en devenir, ce message est pour toi.

C'est marrant, mais quand je rencontre une femme enceinte, j'ai des sentiments mêlés, un peu d'envie ("aaaaah c'est trop beau de porter la vie"), un peu d'empathie (ouais, c'est chiant les nausées, les jambes lourdes, toussa), parfois aussi un chouilla de suffisance ("ah tu sais, après 2 enfants, on ne voit plus les choses comme ça", genre je suis blasée et toi tu vas découvrir la vie ignare tu vas en chier)

Ouais, parce que la candeur de la femme qui attend son premier enfant est sacrée. C'est beau.

Seulement, la grossesse c'est une parenthèse, souvent enchantée, parfois difficile, mais ça ne prépare pas du tout à devenir maman. Surtout la première fois, et encore parfois la deuxième...voire plus. On apprend toujours...

Alors pour toi nullipare, j'ai pensé à quelques trucs qu'on lit par-ci par-là, que les belles-mamans nous disent, et qui, même si ces trucs sont vrais, cachent une autre vérité. Et même si on ne sait jamais à l'avance quelle mère on sera, et quel bébé on aura, c'est pas mal d'avoir lu qu'il y a deux-trois mythes à abattre, ou quelques vérités à rétablir. Oui, c'est toujours mieux d'être un peu préparée au grand chamboulement d'avoir bébé.

*Un bébé, ça dort.


Ouais, ben pas toujours, loin de là. J'aime particulièrment le petit tableau des livres de puériculture genre
0-1 mois 20h par jou
1-3 mois 16hetc.

C'est carrément pas vrai. Souvent, ledit livre ajoute qu"il y a de petits et de gros dormeurs" quand même, histoire de nuancer.
Alors toi, tu te dis: "oh c'est pas grave, on ira se balader avec l'écharpe, j'irai faire un tour, ou le papa prendra le relais pendant que je prendrai enfin le temps de me faire les ongles, et puis on aura plus de moments d'échange, c'est cool".

Ce que le livre ne dit pas c'est qu'un bébé qui ne dort pas est un bébé qui pleure. Et les pleurs d'un bébé rendent cinglé, oui, vraiment. Parfois, tu vas pleurer en même temps que ton bébé parce que tu auras tout essayé en vain.
Tu seras trop crevée pour sortir, t'en auras marre de refaire le noeud de l'écharpe. Et puis papa ne sera pas là. Et ton vernis à ongles sèche dans son flacon, de toutes manières t'as 3 jours de vaisselle en retard.

La solution ? Dormir en même temps que son bébé. Oui les bouquins le disent aussi, mais toi tu ne suis pas le conseil parce que tu as envie de vivre ta vie. GRAVE ERREUR. Si il y a un truc que je me suis résolue à faire au bout de semaines d'enfer sur terre, c'est ça.

*En matière de sommeil, donnez de bonnes habitudes dès le départ".


Aïe, là j'ai le poil qui se hérisse. Alors si il y a bien un sujet épineux, c'est celui-là (avec l'allaitement). J'ai envie de dire, oui et non.
Alors oui on peut imposer un rythme au bébé, le coucher à heure fixe pour la nuit par exemple. Mais pas les premières semaines. Et pour les siestes, ça va être l'anarchie pendant longtemps.
Il y a des bébés qui dorment mieux quand ils sentent leurs parents. D'autres c'est l'inverse. Une copine s'est résolue à remettre le couffin au pied du lit après 1 mois de hurlements dès la tombée de la nuit jusqu'au matin. Et la petite a dormi.
Ma fille a fait ses nuits quand je l'ai mise dans sa chambre, parce que je n'allais pas la voir à chaque micro-réveil.
Mon fils a dormi sur moi enturbanné dans l'écharpe, à cause de son reflux. Je peux vous dire que celui qui a écrit la phrase "l'enfant doit apprendre à s'endormir seul dans sa chambre" a pu se la mettre où je pense.

La solution ? En fait, c'est d'être flexible. C'est écouter ton bébé. Et t'écouter toi aussi, quand tu sens bien que ce que t'as essayé ne marche pas. Accepter aussi que les habitudes ne soient pas forcément '"mauvaises" mais la seule solution qui arrange tout le monde à un moment donné. Voilà.

 

*Après un enfant, le corps évolue.

Ce que tu comprends de cette phrase, c'est qu'après l'accouchement, tu auras pendant quelques temps des rondeurs qui te rendront plus femme, tu auras les seins pleins, le visage plus rond, c'est raccord avec la chevelure de rêve que t'a offert la grossesse.
En fait, ben c'est pas tout à fait ça. Les "quelques temps" peuvent durer. Souvent, tu dois remettre tes pantalons de grossess pendant des mois. Après t'en peux plus, mais le régime ne marche pas si bien (ou alors t'as la flemme, et ça se comprend !), et tu t'achètes de nouvelles fringues 1 taille au-dessus. Et ouais, t'as une poitrine de folie, mais une fois l'allaitement fini, ou bien après un allaitement long, t'as les seins qui diminuent. Parfois même ils sont plus petits qu'avant. Ca fait chier.
Et puis avec l'accouchemt, ton périnée est quand même vachement sollicité. Voire déchiré. Alors il faut que tout cela se refasse une santé, et c'est pas demain la veille que ça va être la fête au village.

La solution ? La patience. On n'est que des êtres humains. Les mannequins qui affichent un corps zéro-gras 3 semaines après avoir accouché ne sont pas des humaines comme les autres, point barre. Et puis, tu auras le temps de reprendre le sport plus tard, rien ne urge. Tu vois, là j'ai encore 4kgs en trop 1 an après avoir accouché, et j'ai arrêté de me battre. Je vais aimer mon corps, lui laisser le temps de reprendre un peu de fermeté. Alors oui j'ai des vergétures, du bide, les manches de mes petits hauts cintrés me serrent les bras. Mais j'ai porté la vie...Et celle qui rerentre dans son 36, tu l'ignores superbement, elle a d'autres casseroles accrochées au pare-choc, c'est sûr.

Voilà ma chère nullipare, pré-pare toi bien, je t'embrasse.