Je ne croyais pas pouvoir écrire cela un jour mais "Mini n'est plus énurétique!!!"

Pour rappel, j'avais parlé d'énurésie (pipi au lit) dans cet article "L'énurésie.. on en parle?"

téléchargement

Maintenant ma miss a 8 ans...

Nous avons tout testé en matière d'énurésie:

- le calendrier soleil/nuage

- l'autonomie avec changement de draps toute seule (pas longtemps... pauvre louloute c'était toutes les nuits).

- l'ostéopathe

- l'homéopathie

- évidemment les couches pour grands etc...

Et aucune amélioration. J'étais désespérée. Pas elle, même si je pense que ça l'embetait mais elle ne s'est jamais privée d'aller chez une copine ou en séjour scolaire.

Le pédiatre a commencé à nous parler des medicaments qui peuvent aider (des hormones de synthèse). J'étais vraiment réticente... pas du tout envie d'en venir à ça. Mais il aurait bien fallu y passer si pipi au lit toutes les nuits sans amélioration.

Ma dernière chance et mon utlime essai avant ça a été le Stop pipi.

Le principe: un petit boitier attaché au pyjama de l'enfant relié à une sonde accrochée à la culotte. Le boitier sonne et vibre aux premières gouttes.

Un peu un instrument de torture vu comme ça.

J'ai lu beaucoup de choses sur le sujet et notamment sur le fait qu'en France c'était peu proposé alors qu'aux Etats Unis ça l'est beaucoup. D'ailleurs un médecin Français s'en étonnait vu les bons résultats.

Bref j'ai acheté la bête sur un site de vente à distance bien connu pour ses cadeaux qui sourient.

51qpcEEPF2L

Je ne vous cache pas que les premières nuits je les ai passé avec ma miss. Parce que c'est quand même assez flippant d'etre réveillée en pleine nuit par des vibrations (on avait enlevé le son).

Et bien sur, j'ai aussi beaucoup discuté avec elle sur l'intérêt de la chose et les bénéfices possibles.

Et là miracle... au bout de 15 jours plus rien.... d'un coup! Plus une goutte!

Et ça dure depuis maintenant presque 5 mois (enfin je vous rassure on a arrêté le Stop pipi au bout d'une semaine sans accident).

D'ailleurs on n'en parle plus à la maison. C'est devenu normal. J'ai juste encore un sourire et une pensée quand je passe devant le rayon des protections...